Galop d’essai prometteur pour Michaël Burri et la Renault Clio R.S. R3T

Michaël Burri et Anderson Levratti réalisent une prestation prometteuse

Michaël Burri et Anderson Levratti réalisent une prestation prometteuse

Sur les routes du rallye du Suran, Michaël Burri et Anderson Levratti réalisent une prestation prometteuse et conforme à la mission qui leur avait été confiée par le promoteur des activités Renault Sport et Renault Suisse en Suisse. Aux commandes de la Renault Clio R.S. R3T, après une épreuve menée crescendo, le duo se classe 4ème du classement helvétique et 9ème du général sur l’auto qui sera confiée l’an prochain au Champion Suisse Rallye Junior 2014. Une performance construite avec méthode, sans le moindre excès et sur une auto au très gros potentiel que Michaël Burri a pris le temps d’apprivoiser.

 

Michaël Burri fait face aux inévitables situations ubuesques liées à la découverte d’une monture

Michaël Burri fait face aux inévitables situations ubuesques liées à la découverte d’une monture

En effet, la prise en main à demandé un temps d’adaptation. Dans la nuit bressoise de vendredi, Michaël Burri fait face aux inévitables situations ubuesques liées à la découverte d’une monture. Dans l’ES 2 par exemple, il perd du temps en spéciale en recherchant le bouton de mise en route des essuie-glaces dans la nuit. Parti en pneus pour le sec et des réglages en conséquence, il traverse un délicat moment sur une route mouillée. Dans une autre ES il se perd dans les boutons de réglage de l’antipatinage et perd beaucoup en efficacité, etc…Toutes ces petites déconvenues sont toutefois acceptées avec humilité et philosophie par Michaël Burri. Bien accompagné dans la prise en main de la monture par le Team Chazel et l’ingénieur Renault Sport délégué pour cette sortie studieuse, il trouve ses marques et augmentent le rythme au fil des épreuves spéciales.

 

Nouveaux pneus Pirelli conformes à la nouvelle règlementation FIA

Nouveaux pneus Pirelli conformes à la nouvelle règlementation FIA

Dès le vendredi soir, Michaël Burri s’élancent de nuit, sur une route rendue glissante par des averses éparses, équipés de nouveaux pneus Pirelli conformes à la nouvelle règlementation FIA. Si les pneus se sont avérés performants pour cette définition FIA, leur potentiel est inférieur à celui offert par les anciennes versions. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle réglementation FIA entrant en vigueur, c’est délibérément que les nouveaux pneumatiques ont été utilisés lors de ce rallye du Suran afin d’engranger une multitude d’informations dans l’optique du Rallye International du Valais. Durant cette épreuve de championnat d’Europe, tous les participants seront contraints d’utiliser cette configuration de pneumatique et les enseignements tirés à l’occasion de ce rallye du Suran seront précieux du 23 au 25 octobre prochain. A noter que sous la houlette du Team Chazel et avec l’experte présence d’un ingénieur délégué par Renault Sport, la Renault Clio R.S. R3T n’a rencontré aucun problème mécanique durant ce rallye du Suran et a fait preuve d’une fiabilité en tous points exemplaires.

 
 
 
 
 

Michaël Burri avec l'ingénieur et le motoristeIl a fallut s’adapter à cette Renault Clio R.S. R3T après plusieurs épreuves au volant de S2000 à moteur atmosphérique. Revenir a un moteur turbo, avec un tel couple et une technologie aussi aboutie a demandé un temps d’adaptation. Le potentiel de cette Renault Clio R.S R3T est vraiment épatant. J’ai pris beaucoup de plaisir et je pense qu’avec cette auto il y a vraiment moyen de briller en championnat suisse de rallye. Sans prendre de risques, après 6 mois sans prendre de volant, en se donnant le temps de comprendre et d’essayer de nombreuses choses durant ce week-end, nous terminons à moins de 8 secondes du podium ! C’est dire l’énorme potentiel de cette monture. Dans l’avant-dernier chrono nous réalisons le 5ème temps du général et il y a encore de la marge. Sur le plan des pneumatiques, il faut un temps d’adaptation tant la différence est importante. Dans l’assise de l’auto il y a moins de précision et la voiture glisse un peu plus. Par contre ils sont très bons en endurance. Au final c’est un week-end extrêmement positif, vécu dans des conditions exceptionnelles avec des professionnels de haute volée. Il me tarde de retrouver la voiture et toute l’équipe au Rallye International du Valais nous livre un Michaël Burri enthousiaste. Découvrez les premières images embarquées de Michaël Burri sur les routes du Suran sur ce lien https://www.facebook.com/video.php?v=341397059368191