Des Renault Clio R.S. R3T pour Laurent Reuche et Michaël Burri

icon-deSollicités par Renault Sport Technologies d’une part et Renault Suisse SA d’autre part, les deux pilotes helvétiques évoluent sur les routes du Rallye International du Valais en tant que pilotes officiels Renault Clio R3T. Pour la première apparition de la monture sur une épreuve asphalte de Championnat d’Europe de Rallye, le département compétition de la marque française a fait directement appel à Laurent Reuche et Jean Deriaz. Un statut unique et rare pour le neuchâtelois qui étrenne, à cette occasion, la voiture d’usine directement issue des ateliers du département compétition du constructeur français.

Pas le fruit du hasard

Laurent Reuche en essais en Toscane

Si ce statut de pilote officiel, que très peu d’helvètes ont eu le privilège d’endosser dans le passé, est confié à Laurent Reuche, il n’est pas le fruit du hasard. Après s’être expatrié en France pour finalement, en 2010, remporter le très relevé Volant Peugeot, Laurent Reuche devient Champion Suisse de Rallye 2011 avec le fidèle Jean Deriaz à ses côtés. Cette même saison, il remporte le Rallye International du Valais avant de s’y imposer une seconde fois en 2012. Sans réel programme en 2013, il se présente au départ du Rallye International du Valais, avec le soutien de Chazel Technologie et Renault Suisse SA, sur une Clio R3. Reuche domine la catégorie R3 avant que la victoire lui échappe, à quelques encablures de l’arrivée, sur ennui mécanique. La performance retient toutefois l’attention de Renault Sport Technologies qui le sollicite pour participer au développement de la nouvelle Renault Clio R3T alors en gestation.

Une formidable opportunité

Reuche: "retrouver le rythme et prendre la mesure de la Clio R3T sur asphalte"

Reuche: « retrouver le rythme et prendre la mesure de la Clio R3T sur asphalte »

“J’ai découvert la Renault Clio R3T lors d’essais sur terre en Italie en mai. C’est une auto dans laquelle je me suis immédiatement senti à l’aise. Elle a un formidable potentiel et je me réjouis de l’étrenner sur les routes du Rallye International du Valais. Je suis également conscient du privilège que nous avons Jean et moi de rouler au volant de la voiture officielle. Je ferai tout mon possible pour satisfaire la confiance que me témoigne Renault Sport Technologies en m’offrant cette opportunité. Je n’ai pas roulé en compétition cette saison. Il me faudra quelques chronos pour retrouver le rythme et prendre la mesure de la Clio R3T sur asphalte. Le RIV est long, exigeant et permet une approche réfléchie. Je me réjouis de faire équipe avec Michaël Burri pour démontrer les qualités de la Clio R3T et nous avons convenu de travailler ensemble à cet objectif. Je connais sa pointe de vitesse et son niveau de performance, nous serons complémentaires. Pour ma part, j’évoluerai avec les pneus Michelin que je vais découvrir et qui devraient nous permettre d’être compétitif. Il me tarde de m’élancer avec le soutien des professionnels qui composent l’équipe Renault Sport Technologies que j’ai pu découvrir lors des essais” nous livre Laurent Reuche.

Confiance récompensée

Michaël Burri au volant d'une Renault Clio R3T semi-officielle

Michaël Burri au volant d’une Renault Clio R3T semi-officielle

Au moment de lancer le Clio R3 Swiss Trophy en 2009, Michaël Burri avait répondu présent en s’engageant dans ce trophée qui voyait le jour en Suisse. En 2010, le pilote de Moutier rempilait et terminait 2ème avant de poursuivre son parcours sportif sous d’autres cieux. Il participe notamment à 5 manches de Championnat du Monde des Rallyes en 2012 avant de participer à l’intégralité du Championnat du Monde Junior 2013 qu’il termine au 5ème rang, fort d’un podium au Rallye d’Allemagne. Ce parcours, plus que rare pour un pilote helvétique, et la confiance témoignée à Renault Suisse SA en 2009 et 2010 est aujourd’hui récompensée. C’est donc tout naturellement que le promoteur des activités Renault Sport en Suisse, avec l’approbation de Renault Suisse SA, s’est tourné vers Michaël Burri pour lui confier le volant d’une Renault Clio R3T semi-officielle, entretenue et préparée par Chazel Technologie, pour participer au RIV.

 

Laurent et moi devons être complémentaires

Suran 2014 - Assistance Michaël Burri“C’est un plaisir d’avoir un retour tel que celui-là. Rouler pour un importateur est une chance rare. Anderson et moi allons faire notre maximum pour ne pas décevoir et cela commence par rallier l’arrivée. Avec Laurent Reuche nous nous devons de mettre en évidence les qualités de la Renault Clio R3T. Nous ne sommes pas en concurrence mais en complémentarité. Je connais les qualités de Laurent qui a déjà remporté à deux reprises le Rallye International du Valais et je suis certain que je vais pouvoir bénéficier de son expérience. Je serai équipé des pneus Pirelli dont j’ai pu découvrir les qualités au Rallye du Suran. Sur un tracé tel que le RIV, ils seront un atout non négligeable. En ce qui concerne la Renault Clio R3T, c’est un petit bijou dont je n’ai pas encore pu exploiter tout le potentiel. Je suis impatient de ce rendez-vous que je vais disputer au sein du Team Chazel que j’ai découvert très compétent et rigoureux lors du Rallye du Suran” conclut Michaël Burri.

Renault Clio R3T, le meilleur compromis

Avec près de 7’000 km d’essais parcourus pour son développement, la Renault Clio R3T est appelée à être l’une des références de la catégorie. Si sur le plan de la performance pure il est compliqué de faire la différence dans la catégorie R3, la Renault Clio R3T s’est hissée, dès ses débuts, au niveau de ses consœurs. Là où la Clio R3T est appelée à être la référence, c’est dans sa grande fiabilité, son coût d’achat, puis d’exploitation, largement inférieur aux autres modèles. La facilité d’exploitation par des teams privés est également un point qui la différencie de la concurrence.