Duel en Bourgogne !

Première manche du Clio R3T Alps Trophy disputée dans l’hexagone cette saison, le Rallye Bourgogne Côte Chalonnaise présente un profil attractif et spécifique. Sur un tracé rapide et abrasif, dessiné autour de Chalon-sur-Saône, 163 km de chronos exigeants attendent les protagonistes qui devront faire face à de fortes chaleurs. Dans ces conditions, les qualités des pneumatiques Michelin, qui équipent les Clio R3T du trophée, sont un gage de performance et d’endurance qui sera fortement apprécié par les équipages présents.

Si six équipages sont inscrits dans le Clio R3T Alps Trophy 2016, seuls Cédric Althaus – Jessica Bayard et Olivier Courtois – Hubert Risser seront au départ de l’épreuve bourguignonne. Victime d’une véritable hécatombe dans ses rangs, le Clio R3T Alps Trophy devrait retrouver trois équipages absents pour cette échéance dès le Rallye Mont-Blanc Morzine. Dans l’intervalle, Jean-Pierre Gatti et Jérôme Chavanne, en convalescence suite à leurs sorties de route lors du Rallye des Bornes il y a trois semaines, sont dans l’impossibilité de prendre part à l’épreuve. « Nous sommes sortis violemment dans la même courbe, Jérôme et moi. Pour ma part, j’ai quatre côtes cassées notamment et même si j’avais souhaité être présent pour cette manche, c’est tout simplement impossible. C’est regrettable, car l’ambiance qui règne dans le trophée est d’une convivialité rare et remarquable, malgré la compétition qui y règne. Je serai sur pied pour le Mont-Blanc, avec de grandes ambitions ! » confie Jean-Pierre Gatti. De son côté Jérôme Chavanne est également blessé: « Suite à ma sortie les premiers examens n’ont rien révélé mais dans les jours qui ont suivi la douleur était trop présente pour que ce soit le cas. Finalement j’ai deux côtes cassées et, pour le moment il est impossible de participer à une épreuve. Je suis vraiment contrarié sur le plan sportif et également humain, l’atmosphère au sein du Clio R3T Alps Trophy est vraiment sympathique. Je serai sur pied pour le Mont-Blanc, dans l’intervalle je suivrai l’évolution de la course à distance » nous livre le haut-savoyard. Autres forfaits, Dorian Launay, en mal de budget, de même qu’Aurélien Lafont qui avait renoncé après sa sortie lors du Critérium Jurassien fin avril.

Retour à la compétition sur un terrain inconnu pour Olivier Courtois - Hubert Risser (photo ©project-diffusion.ch)

Retour à la compétition sur un terrain inconnu pour Olivier Courtois – Hubert Risser (photo ©project-diffusion.ch)

Orphelins de leurs concurrents, Cédric Althaus et Olivier Courtois se préparent, par la force des choses, à un duel. Actuel leader du Clio R3T Alps Trophy, le Champion Suisse Rallye Junior est en pleine confiance. Avec deux victoires à son actif en autant de manches, Cédric Althaus, toujours secondé par Jessica Bayard, évolue pour la première fois sur les routes chalonnaises. « C’est un rallye très rapide sur lequel il est difficile d’avoir des repères précis. Il est très différent de ce que nous connaissons sur les routes du championnat suisse, notamment au niveau du grip. C’est très motivant de s’aligner sur un terrain inconnu et différent. Je me réjouis d’y retrouver Olivier Courtois qui, comme moi ne connait pas l’épreuve. Son expérience et sa réputation le précède, il ne sera pas un adversaire facile. C’est dommage que Jean-Pierre Gatti et Jérôme Chavanne soient absents mais on se réjouit de les retrouver au Montt-Blanc. Nous ne connaissons pas les engagés en catégorie R3 sur ce rallye Bourgogne Côte Chalonnaise, nous allons essayer de nous hisser sur le podium » analyse Cédric Althaus.

Après leur spectaculaire sortie de route au Critérium Jurassien, Olivier Courtois – Hubert Risser ont fait l’impasse sur le Rallye du Chablais, leur Clio R3T n’étant pas réparée totalement. C’est désormais chose faites et les alsaciens renouent avec le Clio R3T Alps Trophy après une pause forcée. « Nous venons de terminer la reconstruction de notre Clio R3T qui aura de nouvelles couleurs. Malheureusement je n’ai pas eu l’occasion d’effectuer le moindre kilomètre depuis et je ne connais pas du tout le Rallye Bourgogne Côte Chalonnaise. Même si nous aurons besoin de quelques chronos pour valider les réglages, retrouver le rythme et la confiance, je me connais suffisamment pour savoir que je ne vais pas rouler sur la retenue, je suis un compétiteur dans l’âme ! Althaus est rapide et évolue à un très bon niveau, nous allons faire tout ce qui est possible pour être dans le coup ! » conclut Olivier Courtois.

Pour suivre la course consultez le site officiel du Rallye de Bourgogne Côte Chalonnaise.