Ismaël Vuistiner – Florine Kummer, en garder le positif !

Vainqueurs du Clio R3T Alps Trophy 2017, Ismaël Vuistiner – Florine Kummer se présentaient au départ du Rallye Monte-Carlo au volant de la Clio R3T de Renault Suisse en dotation de leur titre. Auteurs d’un probant début de course, le duo surprend les observateurs et réalise une excellente première nuit. La deuxième journée est de la même veine. Sur les routes exigeantes de l’épreuve mythique, Ismaël Vuistiner – Florine Kummer étonnent par leur capacité d’adaptation et leur excellente lecture de la route et des conditions de course. Sur un rythme soutenu, sans excès et d’une constance rare, ils traversent la deuxième étape avec brio pour clore la journée du vendredi au 27ème rang et leaders de leur catégorie.

Pendant la nuit la neige recouvre les spéciales du samedi et la course se durcit. Au petit matin, les conditions sont extrêmement mauvaises, les routes se transforment en piège de neige, boue et glace, le tout agrémenté d’un peu de brouillard. Les deux spéciales au programme ce samedi matin font de nombreuses victimes. Ismaël Vuistiner – Florine Kummer, chaussés de pneumatiques Michelin particulièrement performants, étonnent par leur gestion des conditions et leur capacité d’adaptation. Ils poursuivent sur leur rythme, évitent les nombreuses difficultés et, excepté une petite alerte, se sortent sans encombre de ces conditions. Ils progressent au classement général en ralliant l’assistance, après l’ES 10 à mi-journée, au 22ème rang, 4ème deux roues motrices et leaders de leur catégorie. La performance est au-delà des attentes mais l’équipage est lucide sur la complexité d’un deuxième passage dans ces deux spéciales. La route est bien plus dégradée que le matin et les conditions sont incroyablement difficiles au point que dans le 11ème chrono, qui sera fatal au duo, huit voitures sortent de route et sont contraintes à l’abandon dont l’équipage au volant de la Clio R3T de Renault Suisse !

Ismaël Vuistiner – Florine Kummer dans le cadre exceptionnel du Rallye Monte-Carlo 2018 (Photo A. Vialatte)

« Nous sommes évidemment déçus de nous être faits piéger car nous avions adopté un bon rythme, sans excès et nous n’avions connu qu’une chaleur jusque-là » nous confie Ismaël Vuistiner. « Je savais que le Monte-Carlo était exigeant mais je ne me doutais pas à quel point. Le format championnat du monde est vraiment très éprouvant et très différent de ce que nous connaissons. L’expérience est riche d’enseignements, ce que nous avons pu acquérir sur les routes du Monte-Carlo, grâce à Renault Suisse, Renault Sport Racing, Michelin Motorsport, ETS Racing Fuels et l’ensemble des partenaires engagés pour permettre aux vainqueurs du Clio R3T Alps Trophy de participer à cette épreuve hors normes en dotation de la victoire dans le trophée, nous sera extrêmement précieux pour la suite. Nous aurions vraiment aimé terminer ce rallye pour eux car c’est une chance exceptionnelle qui nous est offerte. Florine et moi leur en sommes vraiment reconnaissant. Nous avons appris énormément durant cette semaine consacrée au Rallye Monte-Carlo dans de nombreux domaines. Nous avons également, une nouvelle fois, pu apprécier les qualités de la Clio R3T. Outre son niveau de performance élevé et son énorme potentiel, la Renault Clio R3T est d’une fiabilité exemplaire. Préparée avec le plus grand soin par l’équipe Chazel Technologie Course, qui a été à nos côtés durant tout le rallye, notre Clio R3T n’a rencontré aucun souci, lors des assistances seules des vérifications et le changement de pneumatiques s’est opéré. Nous avons été très bien aidés dans les réglages par l’équipe et par les ingénieurs Renault Sport présents. Nous remercions toute l’équipe Chazel, les ingénieurs pour leur fantastique travail et leur enthousiasme ainsi que nos très précieux ouvreurs, Philippe Broussoux et Jessica Cornuz, de même que nos accompagnants pendant les reconnaissances. Au final nous sommes déçus de n’avoir pu terminer le rallye mais rentrons enrichis d’une solide expérience et des souvenirs pleins la tête. C’était exceptionnel ! » conclut Ismaël Vuistiner.