Une victoire acquise dans l’adversité pour Vuistiner – Kummer

Au terme d’une course d’une intensité jamais vue depuis la création du Clio R3T Alps Trophy, Ismaël Vuistiner – Florine Kummer remportent l’épreuve. Ils précèdent les imperturbables Olivier Courtois – Hubert Risser qui, avec cette deuxième place, concèdent un peu de terrain face aux valaisans mais se positionnent plus que favorablement pour la victoire finale de la série. Pour eux, un pas important est franchi pour décrocher la participation promise aux vainqueurs au Rallye Monte-Carlo 2019 au volant de la Renault Clio R3T de Renault Suisse SA, équipée de pneumatiques Michelin.

La compétition a été somptueuse grâce à un quatuor qui n’a, durant les dix premières spéciales du Rallye Mt-Blanc Morzine, jamais compté un écart de plus de trente secondes entre les leaders et les quatrièmes. Dans ces conditions, parler d’intensité est un doux euphémisme. Nouveaux-venus dans le Clio R3T Alps Trophy, Karl Friedrich Beck – Jörn Limbach marquent les esprits dès le premier chrono du rallye en s’emparant de la tête avec autorité. L’opposition est surprise mais réagit très rapidement. Dès lors, si Karl Friedrich Beck ne cède à aucun moment les commandes, Ismaël Vuistiner – Florine Kummer reviennent avec patience, application et méthode à sept dixièmes des allemands au terme du onzième chrono.

Tout est à refaire et le duo Beck – Limbach ne l’entend pas de cette oreille. Il assène un grand coup dans la spéciale suivante en repoussant ses contradicteurs à neuf secondes trois au général. Probablement trop généreux dans l’effort, Karl Friedrich Beck sort violemment de route dans le secteur chronométré suivant, c’est l’abandon, heureusement sans conséquences graves pour l’équipage. La voie est libre pour Ismaël Vuistiner – Florine Kummer, qui rejoignent Morzine en vainqueurs au terme d’une prestation épatante qui leur permet de conserver une chance de remporter la série même s’ils ne sont plus totalement maîtres de leur destin compte-tenu de l’avance comptable au bénéfice d’Olivier Courtois – Hubert Risser.

Une victoire qui fait beaucoup de bien à Ismaël Vuistiner – Florine Kummer
et qui confirme le niveau élevé du Clio R3T Alps Trophy (photo Didier Passaquin)

Les alsaciens se sont montrés sous leur meilleur jour tout au long du week-end. Sereins, posés, patients, jamais tétanisés par l’enjeu, ils ont démontré une grande science de la course. Malgré deux petites alertes sans conséquences, Olivier Courtois – Hubert Risser sont restés en permanence au contact, en fins observateurs, durant l’intégralité de ce Rallye Mont-Blanc Morzine pour, finalement, au gré des faits de course, terminer au second rang. Ce résultat leur permet de préserver leur place de leaders du classement général du Clio R3T Alps Trophy avec un pécule de 154 points d’avance sur Ismaël Vuistiner – Florine Kummer. Le dénouement se fera sur les routes du Rallye International du Valais du 18 au 20 octobre prochain.

Eblouissants sur un tracé qu’ils découvraient, Styve Juif – Alex Florenson ont longtemps occupé le troisième rang en le disputant à Olivier Courtois – Hubert Risser. Au sein du quatuor qui a animé ce rendez-vous, les jeunes français ont confirmé leur formidable capacité d’adaptation face à trois opposants qui connaissaient parfaitement le terrain. Une petite touchette dans l’ES 12 endommage légèrement le train avant de leur Clio R3T avant qu’une casse mécanique réduise à néant leur performance sur le routier qui les emmenait dans l’avant-dernier chrono du rallye. Si la déception est légitimement grande, Styve Juif – Alex Florenson doivent conserver de ce rallye le positif d’une prestation de haute volée qui confirme tout le bien que les observateurs avisés pensent d’eux. Il est à noter que les quatre équipages du Clio R3T Alps Trophy n’étaient précédés au classement général après douze épreuves spéciales que par deux équipages du Clio R3T Trophy France, ce qui démontre le niveau de performance auquel ils ont évolué.

Après une bonne séquence durant la journée de vendredi qui a permis de mesurer le chemin parcouru par Ricardo Araujo – Audrey Zwahlen, un collecteur en béton dans une corde freine les ardeurs des valaisans dans la nuit. Comme plusieurs concurrents victimes au même endroit, ils endommagent leur monture et, plus grave, laissent le doute s’installer. Si la réparation est faite à l’assistance du matin samedi, la voiture porte quelques séquelles comportementales. Ricardo Araujo – Audrey Zwahlen adoptent dès lors un rythme soutenu mais qui permet de préserver leur monture. Ils rejoignent Morzine au 3ème rang, riches d’une expérience qui leur sera précieuse au moment d’aborder leur Rallye International du Valais à domicile.